Julio Murray

Pour les chrétiens d’Amérique latine, le Conseil des Eglises d’Amérique latine (CLAI) doit être un signe d’espérance et renforcer la position des humbles et des exclus en rendant témoignage dans une région d’une grande diversité.

C’est pourquoi on ne pouvait faire meilleur choix en invitant l’homme qui a été ces six dernières années le président du CLAI, le pasteur Julio Murray, évêque de l’Eglise épiscopale (anglicane) du Panama, à prononcer l’allocution d’ouverture de la 14ème Assemblée de la Conférence des Églises européennes le 4 juillet à Budapest. 

Les deux acteurs œcuméniques que sont la KEK et le CLAI au plan régional, ont resserré leurs liens ces dernières années, démontrant ainsi comment des organismes ecclésiastiques peuvent jouer un rôle important en représentant des valeurs chrétiennes régionales dans un contexte global.

L’évêque Julio Murray est devenu membre du comité directeur du Conseil des Eglises d’Amérique latine en janvier 2001 et, en février 2007, il a été le premier Noir à être élu président du CLAI à l’issue d’un scrutin très serré, poste qu’il a occupé jusqu’en mai 2103.

Pour la KEK, la présence de l’évêque Julio Murray à Budapest sera l’occasion de célébrer et d’affirmer le partenariat KEK-CLAI en même temps que l’étroite collaboration qui s’est installée entre les deux organismes ecclésiastiques régionaux au cours des dernières années, depuis l’Assemblée de Lyon en juillet 2009.

A l’instar de la KEK, le CLAI doit relever les défis du climat économique actuel et se positionner en tant que porte-parole des Églises de sa région.

Ce groupe d’Eglises latino-américaines a été créé en 1982 et il a son siège à Quito, en Equateur. Il rassemble actuellement 188 Eglises et dénominations protestantes dans 20 pays. Sa tâche principale consiste à organiser des consultations et à coordonner les pastorales.

Julio MurrayJulio Murray